Nouveau! Modèle pathogénique extéro-interne

L'hypothèse extéro-interne se fonde sur les récentes percées de la génétique moléculaire selon lesquelles la peau joue le rôle d'une interface dynamique confrontée à un environnement extérieur hostile et montre que des anomalies génétiques affaiblissent la barrière cutanée, à l'origine de la dermatite atopique. Cet affaiblissement de la barrière cause ensuite en aval d'autres anomalies propices à l'inflammation, à une plus grande pénétration des allergènes à travers la couche cornée, ce qui stimule la prolifération des lymphocytes TH2 et la libération des cytokines de type TH2. (Voir « Phase initiale » dans la figure ci-dessous.)

à partir de là, la théorie extéro-interne est très semblable à la théorie intéro-externe.

Diagramme de l'hypothèse extéro-interne de la dermatite atopique

Accueil    |    Dermatite atopique    |    Pathophysiologie    |    Traitement    |    Modes d'action    |    étude clinique    |    Cyber-bibliothèque    |    Foire aux questions    |    Contactez-nous    |    Carte du site